Norman Doidge parle de la méthode

Norman Doidge est psychiatre, psychanalyste et enseignant chercheur à l’université Columbia, à New York.
En 2015 il publie Guérir grâce à la neuroplasticité , Découvertes remarquables à l’avant-garde de la recherche sur le cerveau.


 » Cet ouvrage traite d’une découverte fondamentale: la capacité unique du cerveau à se soigner lui-même. »
Scientifiques, chercheurs, cliniciens, médecins, spécialistes, patients, tous témoignent: le cerveau n’est pas “cablé” une fois pour toutes. Il a des capacités neuroplastiques insoupçonnées. La structure neuronale est modifiable, le cerveau peut reconstruire lui-même des circuits abîmés.

« La découverte de la neuroplasticité a donné naissance à des thérapies visant à soulager un nombre étonnant de pathologies. » Dans ce recueil d’expériences vécues édifiantes, Norman Doidge consacre un chapitre entier à la méthode Tomatis.
Il décrit sa rencontre en 2008 avec Paul Madaule qui travaille avec des enfants en grandes difficultés scolaires dans son centre The Listening Center à Toronto. Paul a lui-même souffert toute son enfance et sa jeunesse de troubles des apprentissages due à une dyslexie sévère. Les échecs se succèdent, il a 3 ans de retard, il quitte le système scolaire. Son « devenir » professionnel et relationnel en est réduit à une peau de chagrin lorsqu’il rencontre à 18 ans le Pr Alfred Tomatis. Sa rééducation de l’oreille par les sons filtrés bouleverse sa vie. Il reprend ses études, devient psychologue et monte un centre Tomatis au Canada.
Norman Doidge raconte comment, grâce aux séances prolongées d’entraînement et de stimulation au centre de Paul, le petit Simon souffrant de symptômes « périphériques » de l’autisme est soudain allé vers les autres, s’est mis à parler de façon fluide et cohérente, fait des progrès scolaires considérables et ne compte plus ses amis.
Il décrit ensuite le parcours du Pr Alfred Tomatis, les lois qu’il a déposées à l’Académie des Sciences, la problématique des chanteurs, la thérapie par les sons et la voix maternelle, l’histoire de Will, le bébé né prématurément, celle de Jordan, de Timothy, Erika, Gregory, Tammy, …
Lorsque l’oreille moyenne manque de tonus musculaire, il est difficile de se concentrer sur des fréquences sonores élevées, d’analyser avec précision certains sons de la voix, du langage, du bruit environnant. Or, comme pour l’ensemble des muscles du corps, on peut muscler le diaphragme auditif. L’entraînement de l’écoute n’a pas seulement des effets sur le plan neurologique (connexions, vitesse de traitement) mais aussi sur le plan psychologique (apaisement, dynamisme) et physiologique.

Outre la méthode Tomatis, Norman Doidge dresse un large panel de méthodes de stimulation thérapeutique. Oui, l’aptitude unique et surprenante des neurones à communiquer entre eux, à créer et recréer de nouvelles connexions élargie l’horizon des possibles!

Fév. 2020